CPN

Accueil > NEWSLETTER > Lettre d’Information du CPN - Décembre 2019 > La recherche médicale se structure au CPN

La recherche médicale se structure au CPN

Depuis 2 ans, une volonté forte de développer et structurer la recherche est affichée. La recherche paramédicale y a toute sa place.

La recherche paramédicale

La recherche a pour objectif de développer de nouvelles connaissances théoriques et pratiques à mettre en œuvre dans toutes les dimensions du soin (curative, éducative, préventive, de rééducation, etc…) pour le bénéfice du patient.

Elle permet également de valider des méthodes et des pratiques innovantes. L’amélioration continue de la qualité des soins étant une attente forte des usagers, les soins se doivent d’être les plus pertinents possibles.

En psychiatrie et santé mentale ils visent essentiellement le rétablissement. Du fait des pathologies, ils s’appuient en grande partie sur des techniques relationnelles en mobilisant les ressources du patient.

La recherche pourra être soit quantitative, soit qualitative ou allier les 2 approches, ce qui la rend plus complexe.

Eléments de contexte au CPN

L’actuel projet médical et de soins du CPN a inscrit le développement et la structuration de la recherche parmi ses axes principaux.

En janvier 2017, l’UNité de recherche et d’Investigation Clinique (UNIC) a été créée afin d’accompagner les projets de recherche des professionnels médicaux et soignants de l’établissement.

A ce jour, la recherche menée au CPN est essentiellement le fait de quelques médecins, internes, neuropsychologues et psychologues.

Les autres professions soignantes (infirmiers, aides soignants, ergothérapeutes, psychomotriciens…) sont encore peu engagées dans cette démarche, les soins directs à la personne restant prioritaires dans le quotidien des équipes.

A titre d’exemple, c’est seulement depuis 10 ans que l’enseignement de la recherche en France est intégré au référentiel de formation en soins infirmiers et que les pouvoirs publics financent des programmes de recherche paramédicale.

Organisation

Depuis fin 2017, un groupe de volontaires très investis (infirmiers, cadres de santé, ergothérapeutes, musicothérapeute), piloté par l’attachée de recherche clinique d’UNIC et la cadre supérieure de santé de la Direction des Soins, s’est réuni afin de définir des grands axes de travail. Les principaux objectifs retenus sont les suivants : susciter les motivations et les projets, se former, promouvoir la recherche, conduire des projets.

Courant 2019, le groupe s’est identifié en tant que GREPA (Groupe de Recherche Paramédicale)

Les 2 pilotes du GREPA accompagnent également les professionnels soignants à chaque étape du déroulé d’une recherche appuyés en cela par UNIC.

Exemples de thématiques de recherches

Plusieurs professionnels ou groupes de professionnels sont d’ores et déjà engagés sur des thématiques définies telles que :
- La prévention de la récidive suicidaire,
- L’éducation thérapeutique des patients souffrant de schizophrénie,
- La prise en charge infirmière du 1er épisode psychotique,
- La validation d’un outil développé par des professionnels
- D’autres thématiques continuent à émerger…

Perspectives

En parallèle de l’accompagnement de l’ensemble de ces projets, l’organisation d’un colloque au CPN dédié à la recherche paramédicale tentera de susciter les motivations et d’encourager de nouvelles initiatives individuelles ou de groupes.

L’engagement de partenariats avec d’autres établissements de soins en psychiatrie/santé mentale est en discussion. Ils permettront de s’associer à des projets de recherches existantes et de faciliter l’acquisition d’expérience…